CPE
CŒURS DE L’ÎLE

TYPE : INSTITUTIONNEL
SUPERFICIE : 6,200 PI2 (575 M2)
EMPLACEMENT : MONTRÉAL -
ARRONDISSEMENT ROSEMONT-LA-PETITE-PATRIE
ANNÉE : 2007
BUDGET : 1,800,000 $
ENTREPRENEUR : AGL CONSTRUCTION
PRIX : FINALISTE – PRIX D’EXCELLENCE EN ARCHITECTURE, ORDRE DES ARCHITECTES, CATÉGORIE INSTITUTIONNEL, QUÉBEC 2008-2009

Concept : Fermez les yeux et imaginez une pomme rouge.
La lame d’un couteau sculpte finement son intérieur blanc et lumineux.
Enlevez la peau et la façade arrière blanche se dévoile.
Des fenêtres disposées à la fois pour les grands, les moyens et les petits,
parcourent la façade d’une façon aléatoire et surprenante.
Une prison aux murs de brique rouge,
percée de meurtrières et s’ouvrant sur le monde.
La peau devient ainsi une interface dynamique entre l’intérieur et l’extérieur.
La lumière accentue ce mouvement en dotant l’espace
d’ambiances variées et riches au cours de la journée.
Tout un dialogue s’engage, animant la vie des enfants.
Le rapport du bâti avec l’environnement s’exprime
par les murs de bois qui se dématérialisent ou,
au contraire, matérialisent les escaliers.
En résultera, au fil du temps, la matérialisation d’un mur végétal,
source de fraîcheur et de nature.

Programme : Le CPE Cœurs de l’Île est un espace d’éveil et d’imaginaire pour les 62 enfants qu’il accueille. Il se doit d’être à l’échelle d’une maison qui s’adapte au milieu scolaire, à la fois ouvert sur le monde et fermé pour protéger. À l’image de la maison québécoise, la cuisine accueille les enfants à leur arrivée. Le projet est avant tout un ensemble d’aires de jeux interconnectés, des lieux favorables au partage et à la créativité des enfants. Le mobilier adapté répond aux besoins des enfants qui occupent l’espace.

La volonté d’offrir un espace propice et actif au développement des enfants m’a accompagné tout au long de la réalisation du projet. Il a été, pour moi, une grande réussite sur le plan humain. En effet, je remercie le travail de qualité effectué par AGL Construction et la direction admirable de Marie-Andrée Auclair.